Chimie de Coordination et Catalyse

L’étude de la structure et de la réactivité des complexes des métaux de transition est un domaine de recherche établi de longue date à Dijon, depuis les premiers travaux de Jean Tirouflet sur les métallocènes dans les années 60.

Les propriétés du motif ferrocénique sont aujourd’hui exploitées dans la synthèse i) de ligands polyphosphines permettant de stabiliser des catalyseurs au palladium dans des réactions de couplages croisés ou d’activation C-H ; ii) de ligands ambiphiles ou de paires frustrées de Lewis (FLPs) comportant des fonctions antagonistes (amine/borane, phosphine/borane).

Le motif titanocénique est lui aussi utilisé pour la synthèse de FLPs : le titane agit alors comme un acide de Lewis. Les complexes dérivés du réactif de Nugent (« Cp2TiCl ») sont également utilisés comme catalyseurs dans plusieurs réactions d’intérêt, telles que l’hydrophosphination des diènes ou l’allylation des aldéhydes. Des versions asymétriques de ces réactions sont développées en s’appuyant sur l’expertise du laboratoire dans le domaine des phosphines P-chirogéniques.

D’autres familles de complexes métalliques sont étudiées, à la fois sur le plan de leurs propriétés de coordination, et en vue d’applications plus ciblées en catalyse ou en chimie thérapeutique. De nouvelles familles de ligands sont ainsi développées, avec comme objectif la recherche d’effets de coopérativité métal-ligand, ou la mise au point de réactions énantiosélectives. De nouvelles stratégies de synthèse d’hétérocycles basées sur des réactions d’activation C-H palladocatalysée (couplages directs) avec ou sans ligands ancillaires sont également développées.

L’organocatalyse est un autre domaine exploré dans l’équipe, avec des recherches portant sur l’utilisation de phosphines P-chirogéniques ou de sels d’imidazolium biossourcés comme catalyseurs.

Ces recherches font appel à une large palette de techniques analytiques : spectroscopies RMN, RPE, UV-Vis, IR, spectrométrie de masse, diffraction des rayons X, voltamétrie cyclique, etc. L’apport de la chimie théorique (calculs DFT) est également à souligner.

Personnels permanents impliqués : R. Amardeil (MCF uB), J. Andrieu (MCF uB, HDR), J. Bayardon (MCF uB, HDR), C. Balan (AT uB), E. Bodio (MCF uB, HDR), V. Comte-Candas (MCF uB), J.-C. Hierso (PR uB), Sylvain Jugé (PR émérite uB), P. Le Gendre (PR uB), R. Malacea-Kabbara (CR CNRS), A. Normand (CR CNRS), Michel Picquet (MCF uB), N. Pirio (PR uB), D. Poinsot (AI CNRS), J. Roger (MCF uB).